Le fresh start effect 

Septembre arrive à grands pas. As-tu toi aussi ressenti « Le fresh start effect »? Avec le retour à l’école et le changement de saison, j’ai envie de renouveler ma garde-robe. Je me surprends à me créer des besoins pour débuter cette étape avec ‘’style’’. Nous sommes tous victimes de cette publicité concernant la rentrée.

 

Cependant, prenons quelques minutes ensemble pour mettre le tout en perspective …

Acheter de nouveaux vêtements, c’est encourager l’industrie de la mode, une industrie destructive pour l’environnement, en plus d’être peu éthique. La grande majorité de nos vêtements sont conçus dans des pays en voie de développement par des enfants et des femmes dans des conditions souvent médiocres. Acheter nouveaux vêtements, c’est aussi contribuer à la pollution chimique, le gaspillage d’eau, l’augmentation des déchets, etc. Suite à cette prise de conscience, c’est difficile de porter fièrement ces vêtements issus du ‘’ fast fashion’’. C’est presque impossible pour moi d’ignorer le mal que ce morceau a pu causer non seulement à la Terre, mais aussi à des humains.

 

La première étape c’est de prendre conscience de ses réelles motivations, ainsi que de ses besoins. Pourquoi voulons-nous de nouveaux vêtements?

Est-ce pour une simple gratification instantanée?

Est-ce pour bien paraître et mieux se faire accepter par les autres?

Est-ce une façon de s’exprimer? La créativité?

Peu importe les raisons qui t’amènent à vouloir consommer de nouveaux vêtements, voici quelques solutions pour ne pas encourager l’industrie du « fast fashion »!

Les échanges

Participer à notre prochain SWAP de vêtements qui aura lieu à la mi-septembre à Montréal. Le concept du swap est simple chaque morceau de vêtements apporté permet de pouvoir échanger et repartir avec un autre morceau de vêtements. Le bonheur de l’un fait le bonheur de l’autre! C’est de loin la meilleure alternative, car elle permet l’économie circulaire! C’est bon pour l’environnement en plus, car on n’achète rien de nouveau! Tu peux également laisser place à ta créativité, inviter tes amis et organiser un swap funky! Il y a d’autres évènements de ce genre et quelques magasins offrent ce concept!

 

Magasiner des vêtements de seconde main.

Lorsque vous cherchez quelque chose de particulier du genre, une marque ou une taille précise sur l’espace vente de Facebook (market place) peut-être une bonne solution.

Les friperies sont des petites cavernes d’Ali Baba à vêtements. Il suffit d’avoir du temps et de trouver une friperie qui correspond à notre style pour avoir de l’agrément. Il est toujours gratifiant de dénicher de beaux vêtements et de se créer son propre style à partir de ce que l’on trouve. Il existe même des friperies en ligne comme Kapara Vintage.

Acheter des vêtements conçus localement (le plus possible), éthiquement et environnementalement responsables.

On le sait, l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes sur la planète – la deuxième en fait, après celle du pétrole. Alors tu embarques pour réduire l’empreinte environnementale de ta garde-robe?

 

 

Anne-Marie Gourgues